Haut

Poser 1 question

Conduite supervisée

La conduite supervisée remplace, dans sa dénomination, l'absence de limite d'âge supérieure de l'ancienne conduite accompagnée pour les candidats de plus de 18 ans, avec quelques aménagements.

À qui s'adresse la conduite supervisée ?

La conduite supervisée s'adresse aux candidats de 18 ans et plus qui veulent avoir une expérience de la conduite :

  • après une formation initiale avant l'examen du permis de conduire ;
  • après un échec de l'épreuve pratique (nouveauté).

Comme pour la conduite accompagnée, le candidat doit être inscrit dans une école de conduite, avoir obtenu son code et avoir suivi 20 heures de cours de conduite minimum dans une école de conduite.

Si le candidat veut opter pour cette formule, c'est l'enseignant qui lui en donnera l'autorisation en fonction de ses compétences et des comportements qu'il a observés.

Trouvez votre assurance auto

Assurance conduite supervisée

Déroulement de la conduite supervisée

Dans cette formule, le candidat doit parcourir une distance de 1 000 kilomètres minimum sur une période d'au moins 3 mois avec un accompagnateur (contre 1 an et 3 000 kilomètres pour la conduite accompagnée).

Comme pour la conduite accompagnée, l'accompagnateur doit avoir son permis depuis au moins 5 ans et donc être âgé de 23 ans minimum.

Avant de commencer à conduire avec l'accompagnateur, un rendez-vous pédagogique est prévu. Un autre sera également fixé au cours de l'apprentissage.

Bon à savoir : contrairement à la conduite accompagnée, cette formule ne diminue pas la période de permis probatoire : les titulaires du permis possèdent 6 points sur leur permis et obtiendront les 12 points après 3 ans sans infraction.

Avantages de cette formule

La conduite supervisée présente certains avantages :

  • Le candidat gagne de l'expérience et de la confiance au volant avant de passer l'examen du permis de conduire.
  • Il améliore ses acquis à moindre coût, dans l'attente de repasser l'épreuve pratique (dans le cas où il a échoué).

Conduite supervisée et assurance auto

Dans le cadre de la conduite supervisée (tout comme la conduite accompagnée), il faut distinguer 2 situations d'assurance :

  • Pendant l'apprentissage (véhicule du tuteur).
  • Après l'obtention du permis B (véhicule du jeune conducteur).

Pendant la conduite supervisée : assurance auto du tuteur

Si le candidat veut suivre cette formule suite à une formation initiale, il doit :

  • avoir reçu un accord écrit préalable de la société d'assurance en ce qui concerne l'extension de garantie nécessaire pour conduire le ou les véhicules qui vont être utilisés pendant la conduite supervisée, accord dans lequel :
    • est précisé le nom de la ou des personnes autorisées par la société d'assurances à assurer la fonction d'accompagnateur ;
    • est joint le contrat de formation de l'élève qui précise les obligations de l'accompagnateur et les conditions spécifiques de la conduite supervisée 
  • avoir obtenu l'attestation de fin de formation initiale (AFFI).

Si le candidat a recours à cette formule suite à un échec à l'épreuve pratique du permis de conduire, il doit avoir obtenu :

  • un accord préalable écrit de sa société d'assurances ;
  • une autorisation de conduire en conduite supervisée.

Dans les deux cas, le souscripteur du contrat de formation devra remettre un exemplaire à la société d'assurances.

Assurance auto : comparez les offres

Après l'obtention du permis de conduire : assurance auto du jeune conducteur

Pour assurer le jeune conducteur (moins de 3 ans de permis), il faut acquitter une surprime.

Les jeunes conducteurs qui sont passés par la conduite supervisée paient une surprime moins importante :

  • ayant été formés par la conduite supervisée, ils sont considérés par les assureurs comme de bons conducteurs car ils ont déjà parcouru 1 000 km
  • leur contrat est plus avantageux que le contrat type « jeunes conducteurs » qui va parfois jusqu'à la suppression totale de la surprime (comme pour les jeunes conductrices)
  • la surprime est moins élevée que celle des jeunes conducteurs qui ont eu un apprentissage « normal » :
    • 1ère année : 50 % maximum sur la cotisation de base au lieu des 100 % maximum
    • 2ème année : 25 % maximum si l'assuré n'a pas eu d'accident dans lequel il était responsable
    • 3ème année : la surprime est supprimée.

En savoir plus : Garanties, Bonus, Malus, Franchise.

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

 

Question de maud |  05/07/2013

Bonjour, moi j'aimerais savoir comments ca ce passe si l'accompagnateur est assuré en france et qu'il a une plaque diplomatique belge??
De plus au niveau de la voiture comments ca ce passe si c'est celle de l'accompagnateur et quelle est puissante (11cv fiscaux) m'assurera t'on quand même??

Commenter

 
 

Trouvez votre assurance auto

Faites des économies !

Comparez les assurances en fonction de vos besoins et de votre budget.

Assurance auto

Poser une question
sur le forum

Contributeurs Experts

Plus d'experts

frédéric lassureur - c.e.e.

Membre Pro

Expert

Ecrivain public - spécialisé dans les questions d'assurances - diplômé ...

Téléchargements

Le guide des assurances véhicules : auto, moto, scooter, bateau
Le guide des assurances véhicules : auto, moto, [...]

Guide, question-réponses, astuces
217 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 4400 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Trouver un pro

 

 
Conduite supervisée : principe et avantages de la conduite supervisee
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation